Sur - Mars . Com

Accueil Sur - Mars .Com Accueil Blog Archives Blog

Friday 18 July 2003

Mise sur trajectoire

18/07/2003
C'était une journée critique, riche en émotion.
Lors du lancement, la trajectoire de mon propulseur était telle que nous devions manquer Mars de 340 000 km.
En effet, le propulseur va continuer sa course sur une trajectoire assez semblable à la mienne, et personne ne souhaite qu'il s'écrase sur Mars !
C'est donc à moi de me débrouiller pour corriger ma trajectoire et arriver en plein sur Mars.
Ce sont des manoeuvres que j'ai mille fois répétées, mais cette fois ci est la bonne et je m'applique de mon mieux :
Tout d'abord, je pointe mon axe de rotation (je tourne lentement sur moi même en faisant 2 tours à la minute) dans la bonne direction
D'accord, j'avoue que les ingénieurs du JPL m'ont donné les coordonnées précises... ils ont tout calculé, en prenant en compte l'orbite de la terre, celle de Mars, la rotation de Mars sur elle même ...
Comment voulez-vous atteindre une cible qui bouge pendant que vous vous déplacez vers elle ? C'est un travail de fou, et j'espère qu'ils ont bien vérifié leurs calculs sinon qui sait où je finirais !
Je pourrais fort bien me retrouver hors du système solaire ou plonger vers le soleil !
Une fois correctement positionnée, j'actionne mes moteurs pendant 54 minutes, pour accélérer dans cette direction.
Je gagne ainsi une soixantaine de Km/h de vitesse, et me trouve sur la trajectoire idéale pour mon rendez-vous avec Mars.
Il me restera ensuite, tout au long de mon voyage, à me positionner correctement, mais je fais cela d'instinct :
les panneaux solaires pointés .. vers le soleil, l'antenne vers la terre et en avant pour l'aventure !




Récemment

Razorback
De l'eau dans Mangala...
Pas encore de radar pour le...
Paré pour la suite de...
Vers l'infini et au delà !

Liens

Sur Mars
Sondes Sur Mars
Photos de Mars
Cartes de Mars
© Tous droits réservés - Sur-Mars.com
 
Les textes publiés ici sont issus principalement d'informations publiées par les organismes responsables, et les informations techniques fournies reflètent souvent la réalité. Toutefois, ces textes sont à considérer comme de la pure fiction. ils ne reflètent aucunement l'opinion des organismes responsables, et ne sont pas validés par ces derniers.